©Yogi Khane - Institut International de Yoga

Composé de deux discplines, le kung-fu et le ch'i kongle yoga chinois développe la force, la stabilité et la musculature. La sagesse taoïste repose sur l’unité avec sa propre nature. “Vivre en harmonie et en accord avec sa propre nature, c’est la voie du tao qui conduit à l’accomplissement". deux disciplines: le kung-fu 

Le kung-fu

Le kung-fu comporte deux grandes branches :

  • les styles externes ou WAI CHIA, orientés vers le combat, et connus du grand public grâce aux films de Bruce Lee
  • les styles internes ou NEI CHIA, orientés vers l'harmonisation du corps et de l'esprit, et le contrôle de l'énergie.

Les styles internes du kung-fu ont été introduits en Chine par le moine bouddhiste Bodhidharma dans un double objectif :

  • aider les moines perclus de douleurs et de rhumatismes à se régénérer physiquement
  • les amener à mieux se concentrer dans leurs prières et leurs méditations.

Le kung-fu est à la fois une école de vie et de santé et une discipline de maîtrise de soi et de concentration.

Certaines attitudes de kung-fu ont un aspect martial, mais ici, le seul ennemi à combattre, c'est la dispersion intérieure, le manque de volonté ou de concentration.

Le mot kung-fu signifie "entraînement", "discipline", il comporte l'idée de perfectionnement, d'accomplissement de soi.

Par ses alternances de contractions et décontractions, le kung-fu opère un véritable automassage des masses musculaires et des organes internes et active la circulation de l'énergie et remagnétise le corps.

Les contractions-décontractions du kung-fu permettent:

  • de faire disparaître les douleurs rhumatismale
  • de renforcer les ligaments
  • de régénérer les zones articulaires.

Elles ont un effet préventif ou thérapeutique sur les entorses, les foulures, les tendinites, les lombalgies, les sciatiques, les dorsalgies.

La contraction étant la clef de la décontraction, le kung-fu a un effet très apaisant, très équilibrant sur le système nerveux. Il aide les personnes hyperagitées à canaliser leur énergie. Par contre, il stimule les personnes lymphatiques, dynamise et raffermit ceux qui manquent d'assurance et les aide à trouver leur voie.

Avec le yoga égyptien, le kung-fu complète admirablement le hatha-yoga : ses contractions-décontractions permettent de préparer le corps à la pratique des asanas et de perfectionner celles-ci en évitant tout risque de blessure.

 

Le ch'i kong

Le ch'i kong ou qi gong est une technique de contrôle de l'énergie originaire de Chine.

Le mot chi ou Qi désigne l'énergie vitale. On peut le rapprocher du terme indien "prana" qui désigne, lui aussi, l'énergie subtile.

L'objectif du ch'i kong

L'objectif du ch'i kong est la prise de conscience de la circulation de l'énergie subtile à l'intérieur du corps et la levée des obstacles qui empêchent l'énergie de circuler librement et harmonieusement. Le ch'i kong permet ainsi de retrouver santé et vitalité. C'est aussi une voie qui mène à la réalisation spirituelle.

Il existe de nombreuses écoles de ch'i kong. Le ch'i kong enseigné par Yogi Khane est une forme de concentration méditative sur un circuit de points énergétiques qui complète le travail sur l'énergie effectué au cours des exercices de kung-fu.